Retour

Pourquoi changer ses roues de vélo?

Pourquoi changer ses roues de vélo?

Pourquoi des roues? Les facteurs de sélection

Différencier les caractéristiques de roues et bien cerner comment choisir les roues qui nous conviennent peut sembler ardu. La première étape est toujours de décider dans quelle situation on souhaite que nos nouvelles roues performent davantage. Dans un second temps, il suffit d’évaluer les différents facteurs de sélection afin de trouver les roues qui répondent le mieux à nos besoins.

Budget : 
De nos jours, peu importe son budget, il est possible d’améliorer ses performances avec de nouvelles roues. Essentiellement, c’est une question de trouver la meilleure option possible dans notre gamme de prix.

Matériaux :
Beaucoup d’importance est généralement accordée aux matériaux des composantes de vélo. Dans le cas des roues, la géométrie de la jante a plus d’influence que les matériaux, même sur les facteurs comme la rigidité ou le confort. Il est certain que le matériel a une influence, mais les roues sont majoritairement fabriquées avec de l’aluminium ou du carbone. Il est mieux de regarder la géométrie des jantes en premier, et ensuite choisir le matériau selon les options qui sont disponibles dans son budget.  D’autres facteurs tels que le choix des pneus, leur pression, le cadre, la position, etc. ont aussi un grand impact.

Géométrie :
La géométrie de la jante est le facteur ayant le plus d’influence sur la performance des roues, le confort, le poids et l’efficacité. Les principaux paramètres d’une jante sont la largeur interne, la largeur externe et la profondeur.

Pour déterminer la géométrie optimale, il faut commencer par regarder ses pneus. Beaucoup de cyclistes utilisent des roues moins profondes qu’ils devraient par peur qu’elles soient instables et difficiles à conduire dans des conditions venteuses. Cette corrélation fut parfois véridique avec les anciennes générations de roues. Il faut cependant rappeler que cet effet n’est pas causé exclusivement par la profondeur des roues, mais plutôt par la combinaison de la profondeur et du rapport entre la largeur de la jante ainsi que celle des pneus.

Le vent cause une différence de pression qui applique une force latérale sur la roue. La réduction de cette force latérale améliore la stabilité de la conduite.
Cette force peut être réduite quand la jante et le pneu ont la même largeur.

 

Une règle générale à suivre pour améliorer la stabilité des roues dans des conditions venteuses est de choisir des jantes qui ont une largeur externe de plus au moins 5% par rapport à celle des pneus. Par exemple, une jante optimisée pour des pneus de 25mm aura 24-26mm de largeur externes, et 27-29mm pour des pneus de 28mm. Ces combinaisons permettront à beaucoup de cyclistes de choisir des jantes plus profondes afin d’avoir un gain aérodynamique, sans qu’il y ait trop d’impact sur le poids.

Une fois cette largeur externe déterminée, il faut généralement choisir la plus grande largeur interne possible. La largeur interne aura une influence sur l’interaction des pneus avec le sol. Le même pneu, sur une jante plus large, aura une plus grande empreinte au sol à une même pression. Habituellement, ceci permet de réduire la pression du pneu et avoir une surface de contact qui est plus ronde qu’allongée. Ces deux changements procurent une meilleure traction et moins de résistance au roulement. 

L’autre important facteur géométrique est la profondeur. Ce paramètre est simplement une question d’équilibre entre l’aérodynamisme et le poids. Plus une jante est profonde, plus elle aura tendance à couper le vent et plus elle sera lourde. Encore une fois, il existe une tendance à choisir des roues moins profondes par peur qu’elles soient trop lourdes. Par exemple, si on compare des jantes de 50mm de profondeur versus 30mm, la différence en poids est probablement autour de 150-200g. Si cette différence en poids est prise en compte dans un ensemble complet (incluant les roues, le reste du vélo et le cycliste), elle est quasi-négligeable, surtout lorsque le gain aérodynamique des jantes de 50mm est pris en compte. Toutefois, une différence de 400-500g entre des roues de 30mm et 80mm peut avoir un impact négatif, surtout pour des cyclistes très légers. Il est donc important de penser aux avantages globaux lors du choix de nos roues, et non pas uniquement ceux procurés lors d’une seule montée. En général, des cyclistes plus lourds ressentent moins les effets de stabilité et de poids que les plus légers. Ainsi, ils devront prendre des roues plus profondes.

Autres facteurs :

D’autres facteurs sont aussi à prendre en considération, comme la facilité d’entretien, la disponibilité des composantes de rechange, le nombre de rayons, tubeless ou non, etc. Comme règle générale, les pièces spécialisées offrent des améliorations en performance, mais aux dépens de la facilité d’entretien. Il n’y a pas de bonne ou de mauvaise option. Dans ce cas, c’est simplement une question de préférence. Un conseil : utilisez des roues qui sont << tubeless ready >>. Aussi, le fait de choisir des roues avec des rayons standardisés peut réduire les risques de mauvaises surprises (rayons de rechange très faciles à trouver). 

Il serait impossible d’aborder tous les avantages et désavantages pour chaque variation possible dans la conception des roues. Ces détails sont de moindre importance. Ce qui est prioritaire, c’est de choisir la bonne géométrie de jante. Ce guide devrait vous aider à faire une présélection de certains modèles, ou du moins, à trouver le type de roues qui vous convient. Ensuite, les conseillers de chez Mathieu Performance pourront vous guider vers votre choix final.

 

Comparer les produits Supprimer tous les produits

You can compare a maximum of 3 products

Hide compare box
Mathieu Performance 4.7 / 5 - 797 Évaluations @ Google
Veuillez accepter les cookies afin de rendre ce site plus fonctionnel Est-ce correct? Oui Non En savoir plus sur les témoins (cookies) »