Retour

** COVID-19 : NOUS SOMMES OUVERTS POUR VOUS SERVIR. TOUS LES DÉTAILS ICI. **

À vélo dans le Parc national des Hautes-Gorges de Charlevoix

À vélo dans le Parc national des Hautes-Gorges de Charlevoix

Partez en vélo à la découverte du Parc national des Hautes-Gorges-de-la-Rivière-Malbaie. Un voyage de vélo en gravelbike au coeur de Charlevoix, idéal pour partir en camping cet été!

À la recherche de nouveaux parcours à rouler, j’adore naviguer sur Google Earth et localiser des chemins sinueux qui me semblent praticables. En août 2019, je trouve ce sentier dans le parc national des Hautes-Gorges. Ce parc provincial est situé à 30 minutes de voiture de la 132, un peu avant la ville de La Malbaie. La distance est de 16 kilomètres (32 km aller-retour), le long de la Rivière-Malbaie, le plan me semble idyllique. Avec l’accueil du parc comme point de départ et un camping en guise de point de retour, je suis sûr que la route sera praticable pour notre groupe de niveau intermédiaire.

Après deux heures de route à partir de Québec, on stationne la voiture à l’accueil du parc. Au kiosque d’information, je suis agréablement surpris de voir qu’il s’agit d’un trajet de vélo suggéré dans la liste des activités. La première portion de sept kilomètres est sur une route asphaltée à double sens. Puisque des véhicules y circulent, l’employé de la SEPAQ la recommande aux adultes. Le deuxième segment est d’environ la même distance, sur un chemin de sable et de gravier, rien de technique, mais encore une fois la préposée nous le conseille avec des vélos hybrides ou de montagne. En Gravel Bike, on devrait s’en sortir! ;) 

Après avoir acquitté les frais d’entrée du parc (8,75$ par personne), on part. Premier constat dès le départ, la route est fermée par une guérite, seuls quelques véhicules y traversent ce qui nous amènera à croiser durant notre sortie seulement 3 voitures dont l’autobus du parc, tous à une vitesse très sécuritaire. En d’autres mots, la route est à nous et très rapidement, on s’enfonce dans l’impressionnante vallée. La route est sinueuse et d’une bonne largeur. Avec un profil très doux et une qualité d’asphalte impeccable, c’est une route idéale autant pour les avancés que les personnes qui n’ont jamais vraiment sorti de la piste cyclable et qui souhaitent vivre une première expérience de vélo sur route ouverte.

On roule tranquillement et on a l’impression de redécouvrir notre province, à vélo! Quoi de mieux?  À mi-chemin de notre point de retour, là où l’asphalte passe à la gravelle, on arrive au barrage des Érables. C’est là qu’un chalet de la SEPAQ récemment construit nous attend. Le site est organisé pour pouvoir manger sur place, à l’intérieur comme à l’extérieur et on peut même profiter d’une petite cafétéria pour le lunch et de quelques points de vue à proximité.

Une fois dans le sentier de gravelle, le chemin se rétrécit et on ne partage plus la route qu’avec quelques personnes à pied. Après quelques minutes à mouliner tranquillement, on réalise l’ampleur du décor. La rivière coule au centre des falaises escarpées, c’est majestueux. La surface est assez douce, on peut se permettre de rouler en appréciant le décor, nul besoin de regarder si on va frapper un boulet ou un trou. Une seule petite côte nécessite un peu de technique pour que la roue arrière ne survire pas, le reste est roulant et méditatif. Pour ceux qui aiment rouler « gaz au fond », mes MICHELIN POWER GRAVEL arrivaient à leur limite de traction dans les courbes autour de 30-35kmh. Après une quinzaine de kilomètres, on se retrouve dans un camping rustique où le chemin commence à disparaitre à travers les herbes hautes. On est au bout.

Ce parcours de 32 kilomètres avec quelques dénivelés, une surface hybride, une halte de services et un décor grandiose est parfait pour les familles ou groupes qui souhaitent un brin d’aventure sans trop d’organisation et d’insécurité. Aussi, c’est un parcours qui serait vraiment plaisant pour les amateurs qui aiment rouler à une bonne cadence, quoiqu’un peu court. Mais vous pourriez toujours reculer votre départ au village de Saint-Aimé-des-Lacs pour un total de quatre-vingts kilomètres et quelques bonnes côtes supplémentaires (prévoir le partage de la route avec un nombre plus important de véhicules). Lors de notre sortie, on trouvait deux segments Strava, chacun chronométrant à l’aller ou au retour, le début à la fin de la route asphaltée.

Si vous souhaitez en profiter pour coucher dans le secteur, la SEPAQ offre plusieurs options d’hébergement. Pour terminer, si vous n’êtes pas peureux, il serait possible de faire cette balade en vélo de route étant donné la surface assez permissive ou même en vélo de montagne si vous en avez la volonté. Cependant, c’est un trajet parfait pour piloter un Gravel Bike et en apprécier tous les avantages.

 

Comparer les produits Supprimer tous les produits

You can compare a maximum of 3 products

Hide compare box
Mathieu Performance 4.7 / 5 - 275 Évaluations @ Google
Veuillez accepter les cookies afin de rendre ce site plus fonctionnel Est-ce correct? Oui Non En savoir plus sur les témoins (cookies) »